Mardi 3 août – 21h

Mardi 03 Août 2021

21h

De 1 à 8 mains… le piano crescendo !

Jardins du Musée Matisse

Programme

Federico Mompou
Prélude pour main gauche seule (pour 1 main)

François Couperin
Les roseaux (pour 2 mains)

Louis Moreau Gottschalk
Polka de concert « Ses yeux » (pour 3 mains)

Piotr Tchaïkovsky
Casse-Noisette : Danse de la Fée Dragée (pour 4 mains)

Anton Dvořák
Danse slave en mi mineur, op.72 n°2 (pour 4 mains)

Maurice Ravel
La Valse (pour 2 pianos)

Emmanuel Chabrier
España (pour 2 pianos)

Manuel de Falla
Danza de la « Vida breve »
(transcription de Paolo Savio – pour 6 mains)

Claude Debussy
2ème Arabesque
(transcription de Léon Roques – pour 8 mains)

Camille Saint-Saëns
Danse macabre
(transcription de Ernest Guiraud – pour 8 mains)

François Chaplin, Valentina Igoshina,
Marie-Josèphe Jude & Johan Schmidt pianos

Concert à la fois ludique et ébouriffant ! Il s’agit d’envisager la perspective sonore du piano comme un éventail qui s’ouvre petit à petit… Partant d’une seule main sur un seul piano (grâce à la plume de Mompou), nous évoluons progressivement vers 4 pianistes et 8 mains qui se partagent 2 pianos !
Dans ce parcours, nous croiserons Tchaïkovsky (dont le ballet Casse-Noisette, dernière partition chorégraphique du compositeur, était destiné à être représenté avec un charmant petit opéra du nom de Iolanta), Ravel dont La Valse devient le symbole d’un monde occidental en train de s’autodétruire (l’œuvre date de 1920, soit de l’immédiat après-guerre), Chabrier et son España saturée de couleurs (souvenir d’un voyage ébloui de 6 mois, justement passés à découvrir l’Espagne), etc… etc…
Allez, il n’est pas très utile de détailler ici chacune des pièces… Le jeu – et l’enjeu – est ailleurs !…
Jean-Noël Ferrel

BIOGRAPHIES

François Chaplin

Après des études brillantes au CNSM de Paris, dans la classe du pianiste bulgare Ventsislav Yankoff (1er Prix de piano à l’unanimité – 1er nommé), François Chaplin remporte les Prix Mozart et Robert Casadesus au Concours International de Cleveland. Ces distinctions marquent le point de départ d’une active et brillante carrière internationale. Il joue en soliste avec de nombreux orchestres, comme l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg, le Japan Philharmonic Orchestra, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre Colonne, etc. Il participe régulièrement à de nombreux et prestigieux festivals comme La Roque-d’Anthéron, le Festival de Saint-Bertrand-de-Comminges, les Rencontres internationales de Nohant (Chopin), le Festival international de Cervantino au Mexique, le Festival international de Yokohama au Japon, Les Flâneries Musicales de Reims, Piano en Valois, le Festival Chopin à Paris Bagatelle.
François Chaplin est aussi l’invité du Wigmore Hall à Londres, du Théâtre des Champs-Élysées à Paris, de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, Art Gallery de Washington (USA), le théâtre Coliseo et le CCK de Buenos Aires, etc.
Son enregistrement de l’intégrale de l’œuvre pour piano de Debussy a été unanimement salué par la critique en France (Diapason d’Or, ffff de Télérama) et à l’étranger (Award BBC Magazine/Londres), et c’est avec l’intégrale des Nocturnes de Chopin en mars 2010 (double CD Zig-Zag Territoires/Harmonia Mundi), récompensé d’un ffff de Télérama et labellisé « Chopin 2010 en France », que François Chaplin a fêté le bicentenaire de la naissance du compositeur polonais.
A 2 pianos, il a réalisé plusieurs CD dont l’intégrale de Francis Poulenc avec Alexandre Tharaud en 1996 (Naxos, Award BBC magazine), des œuvres pour 4 mains et 2 pianos de Debussy (Decca/Universal) avec le pianiste Philippe Cassard en 2012, à l’occasion des 150 ans de la naissance du compositeur, et en novembre 2019 un album « Années Folles » avec la pianiste argentine Marcela Roggeri (Klarthe).
En mars 2015, le pianiste français a enregistré l’intégrale des Impromptus de Schubert chez Aparte (auréolée d’un ffff de Télérama, d’un 4 étoiles dans Classica et salué également en Allemagne). Un disque Mozart est paru en octobre 2017 pour le label Aparte (23ème et 24ème concertos) avec l’orchestre de Besançon Franche- Comté, dirigé par Jean-François Verdier.
Son CD Brahms (Aparté) est paru en juin 2019 avec les derniers opus 117, 118, 119, ainsi que les 2 Rhapsodies opus 79, récompensé par les magazines Gramophone (Londres) et Diapason (5 diapasons).
En janvier 2022, paraîtra l’intégrale des 19 Valses de Chopin (label Aparte).
François Chaplin enseigne les classes de Licences et Master au CRR de Versailles et donne des master-classes à l’étranger, notamment au conservatoire de Saint-Pétersbourg, à l’Université de Montréal, en Norvège, au Japon (Tokyo et Osaka) et à Buenos Aires.
www.francoischaplin.fr

Valentina Igoshina

Conservatoire Maurice Ravel (Paris) – Conservatoire Royal de Bruxelles
Assistante d’Anne-Lise GASTALDI

« Toute de charme, de simplicité et d’humour, Valentina Igoshina fait entendre un jeu où raffinement et caractère vont de pair ». (Alain Cochard – PIANISTE, septembre-octobre 2006).

Valentina Igoshina est née à Briansk (Russie) où elle commence à y étudier le piano avant d’intégrer le prestigieux Conservatoire Tchaïkovsky à Moscou, puis d’être lauréate de plusieurs concours internationaux : Rubinstein en Pologne (1993), Serge Rachmaninov à Moscou (1997), Reine Elisabeth à Bruxelles (2003), José Iturbi à Valencia (2006).
Valentina s’est produite en récital à Londres, Zürich, Milan, Paris, Moscou, Luxembourg, Saint-Louis (USA), Madrid, Alicante, Lyon, Ludwigsburg, Palerme… et elle a participé à de nombreux festivals dont Radio-France Montpellier, La Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins à Toulouse, Classica Val à Val d’Isère, Piano en Valois à Angoulême, Piano Folies au Touquet, Ravello en Italie, Bath au Royaume-Uni, Dushniki Zdroi en Pologne, Musica Belem à Lisbonne, Povoa de Varzim et Cintra au Portugal, Styriarte à Graz (Autriche).
Valentina a aussi été invitée par de nombreux orchestres (Concertgebouw à Amsterdam, Halle à Manchester, BBC Ecosse à Glasgow, Philharmonique de Galice à Santiago de Compostelle, Radio Polonaise à Varsovie et Katowice, Symphonique du Brandebourg, Symphonique de Barcelone, Municipal de Santiago du Chili, Royal de Chambre de Wallonie, Japan Philharmonic à Tokyo…) pour y interpréter les grands concertos du répertoire russe (Tchaïkovsky, Rachmaninov, Prokofiev, Scriabine…) mais aussi Beethoven, Chopin, Liszt, Schumann, Grieg…
Sa discographie comprend les Tableaux d’une exposition de Moussorgsky et Carnaval de Schumann (Warner Classics), l’intégrale des Valses de Chopin (Lontano, Warner Classics), et plus récemment les 2 concertos de Shostakovich (CPO) aux côtés de la Deutsche Kammerphilharmonie Neuss am Rhein.
On a aussi pu l’entendre lors d’émissions retransmises en direct par la BBC et Classic FM au Royaume-Uni, et deux DVD réalisés pour la BBC par Tony Palmer (Claverdons Film London, dist. WarnerVision) sont disponibles où elle interprète des pièces de Rachmaninov et de Chopin : The Harvest of Sorrow dédié à Serge Rachmaninov, et The Mystery of Chopin – The Strange Case of Delphina Potocka.
Parallèlement à ses activités de concertiste, Valentina enseigne au Conservatoire Maurice Ravel à Paris, formant ainsi de nouveaux talents comme elle le faisait précédemment au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou.
Dès septembre 2021, Valentina sera également nouvelle professeur au sein du Conservatoire Royal de Bruxelles. Elle donne aussi de nombreuses master-classes.

Marie-Josèphe Jude

Née d’un père français et d’une mère sino-vietnamienne, c’est au Conservatoire de Nice que Marie-Josèphe Jude commence ses études musicales. Elle y reçoit une double formation, poursuivant parallèlement un cursus en piano et en harpe. Artiste précoce, et encouragée par Gyorgy Cziffra, elle entre dès l’âge de 13 ans au CNSMD de Lyon en harpe (classe d’Elisabeth Fontan-Binoche) et au CNSMD de Paris en piano dans la classe d’Aldo Ciccolini.

Après avoir obtenu ses premiers prix de piano et de musique de chambre, ainsi que la licence de concert de harpe à l’Ecole Normale de Musique de Paris, c’est à Londres qu’elle se rend pour se perfectionner auprès de Maria Curcio-Diamand, grande pédagogue et disciple d’Arthur Schnabel. Elle décide alors de se consacrer exclusivement au piano : elle sera Lauréate du Concours International Clara Haskil de Vevey en 1989 et « Victoire de la Musique » en 1995.

Sa carrière de soliste la mène dès lors dans les salles et festivals du monde entier, de Montpellier à Bath, de la Roque d’Anthéron à Kuhmo, de Bagatelle à Locarno. Elle a collaboré avec l’Orchestre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre National de Lyon, Les Siècles, l’Orchestre Symphonique de Tours, l’Orchestre de l’Académie Chopin de Varsovie, le BBC Scottish Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Bâle, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, le Brussels Philharmonic Orchestra, le MDR Orchestra à Leipzig, et joué sous la direction de J. Märkl, Frans Brüggen, Charles Dutoit, Emmanuel Krivine, F-X. Roth, Jean-Yves Ossonce, J. Axelrod, Arturo Tamayo ou encore Klaus Weise. Chambriste confirmée, elle a formé durant de nombreuses années un duo avec Laurent Korcia, et retrouve régulièrement Henri Demarquette, Xavier Phillips, Jean-Marc Phillips, Marc Coppey, Philippe Graffin, Gary Hoffmann, Stéphanie-Marie Degand, Mireille Delunsch… Elle a également parcouru une très grande partie du répertoire à 2 pianos et 4 mains, en compagnie de Jean-François Heisser, Claire Désert et Michel Béroff.

Enfin, elle a participé à de nombreux spectacles de ballets, partageant la scène avec son frère Charles Jude, danseur étoile et directeur du Ballet de Bordeaux.

Son répertoire de prédilection se reflète dans son importante discographie : l’intégrale de l’œuvre pour piano de BRAHMS (dont le dernier volume est prévu pour 2019), Clara SCHUMANN, MENDELSSOHN, BEETHOVEN, CHOPIN, mais aussi Henri DUTILLEUX, Maurice OHANA (qui en avait fait une de ses interprètes favoris), BERG, JOLIVET. Après un disque consacré à LISZT, en duo avec Michel Béroff (Lyrinx), un enregistrement de la Symphonie Fantastique à deux pianos avec Jean-François Heisser est paru chez Harmonia Mundi.

Vient de paraître un disque consacré aux transcriptions pour flûte et piano d’œuvres de Schumann, Debussy et Ravel, avec Raquele Magalaes, sous le label Nomad Music.

Marie-Josèphe Jude consacre aussi une grande partie de son activité à l’enseignement : après avoir été professeur au CNSMD de LYON durant 4 ans, elle enseigne depuis 2016 au CNSMD de PARIS.

Elle est Présidente et Directrice artistique de l’Académie Internationale d’été de Nice depuis 2017.

 

Johan Schmidt

Johan Schmidt, une des personnalités de la vie musicale belge, a acquis une remarquable réputation tant par sa virtuosité que par sa sensibilité. Elève de Maître Eduardo del Pueyo, il s’est ensuite perfectionné auprès du Maître Karl-Heinz Kämmerling à Hanovre.
Il a participé à de nombreux concours internationaux. Il est notamment :
* Lauréat du Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique (Bruxelles) pour lequel il remporta également le prix du public de la RTBF.
* 1er Prix au Concours Maria Callas (Athènes)
* 3ème Prix au Concours International Tchaïkovsky (Moscou)
* 1er Prix au Concours du Japon (Tokyo)
* Lauréat du « Van Cliburn International Piano Competition » (Fort Worth)

Johan Schmidt joue régulièrement avec les principaux orchestres belges (ONB, Philharmonique de Liège et le Filarmonisch Orkest van Vlanderen), et il se produit également avec des orchestres internationaux tels que le New Japan Philharmonic Orchestra, l’Athens Philharmonic Orchestra, le Berlin Radio Symphony Orchestra, l’Orchestre de RTL et l’Orchestre National de France (Lille), Quingdao Orchestra (China), sous la direction des chefs P. Bartholomée, J. Semkov, K. Takaseki, T. Bloomfield, K.A. Richenbacker, F. Schipway, P. Daniel, G. Neuhold et Jean-Claude Casadesus.
Ses qualités de soliste l’ont conduit à être l’invité de salles prestigieuses telles que le Gasteig de Munich, la Schauspielhaus de Berlin, le Concertgebouw d’Amsterdam, l’Auditorium du Châtelet à Paris, les Suntory et Casals Halls de Tokyo, le Symphony Hall d’Osaka, la Salle Rachmaninov à Moscou, le Théâtre Hérode Aticus d’Athènes, le Palais des Beaux Arts de Bruxelles et le Musée de Tel Aviv, Shangai Oriental Art Center, Quindao Grand Théâtre, Dailan Grand Théâtre, le Théâtre de la Ville à Paris…
Son intérêt pour la musique de chambre l’amène à se produire avec le violoniste Augustin Dumay, le Malher Piano Quartet, l’American String Quartet et Eyal Shiloach, Ronald Van Spaendonck, Laurent Breuninger, Elsa Grether.
De nombreuses prestations ont été retransmises par diverses télévisions : P.B.S. nationwide (USA), ZDF (Allemagne), NHK (Japon), VRT et RTBF (Belgique) ainsi que TV5.
Johan Schmidt a été récompensé par le Prix Leonardo da Vinci couronnant un jeune européen et remis par le Rotary Club.
Johan SCHMIDT est également professeur au Conservatoire royal de Bruxelles, à l’Université de Quingdao (Chine) ainsi qu’à l’Université Senzoku (Tokyo).

Il donne régulièrement des master-classes à travers le monde, citons :
– Académie internationale de Nice
– Académie d’été du grand Nancy
– Académie d’hiver du Grand Paris
– Piano Forum de Sendai et masterclass à Tokyo, Nagoya…
– Masterclass en Chine, Quindao, Shanghai…

Plusieurs projets d’enregistrement sont en cours, à l’occasion de sa tournée en Chine en 2018 : un CD consacré à Schumann et Liszt sortira en Chine.
Il faut citer aussi une intégrale Poulenc à quatre mains avec le pianiste Jun Kano pour le Label Azur classical.

Partager sur les réseaux...