Samedi 8 août – 21h30

Samedi 08 Août 2020
21h30

Ludwig van Beethoven :
Les filiations (2ème partie)

Jardins du Musée Matisse
=========================

Œuvres de

Joseph Haydn
&
Ludwig van Beethoven

Programme

Joseph Haydn
Trio n°28, en Ré majeur, Hob.XV : 16
(Allegro – Andantino più tosto allegretto – Vivace assai)
Claude Lefebvre flûte, Frédéric Audibert violoncelle, Laurent Cabasso piano

Ludwig van Beethoven
Variations on « Bei Männern welche Liebe fühlen », WoO 46,
pour violoncelle et piano (sur « La Flûte Enchantée » de Mozart)
Frédéric Audibert violoncelle, Laurent Cabasso piano

Quatuor avec piano, WoO 36 n°1, en Mi bémol majeur
(Adagio assai – Allegro con spirito – Tema con variazioni)
Pierre Bensaid violon, Patrick Lemonnier alto
Guillermo Lefever violoncelle, Yoko Goroku piano

 

 

Ludwig Van Beethoven

Joseph Haydn

BIOGRAPHIES

Claude Lefebvre

Claude Lefebvre fait ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle obtient un 1er Prix de flûte dans la classe de Michel Debost et un 1er Prix de musique de chambre dans la classe de Christian Lardé. Elle se perfectionne alors auprès de Patrick Gallois.
Lauréate du Concours International de Vierzon et des Fondations Cziffra et Menuhin, elle est reçue à l’Orchestre des Concerts Pasdeloup.
En 1990, elle est reçue Premier Soliste à l’Orchestre de l’Opéra National de Paris. Elle y a joué sous la direction de Georges Prêtre, Myung Whun Chung, Valery Gergiev, Seiji Ozawa, Pierre Boulez, Armin Jordan, Esa-Pekka Salonen, Christoph von Dohnanyi, Semyon Bychkov, Philippe Jordan, James Conlon…
Titulaire du C.A., elle est professeur à l’Ecole Normale de Musique de Paris et est responsable d’une classe de Perfectionnement au Conservatoire Paul Dukas à Paris. Elle donne également chaque année de nombreuses master-classes en France et à l’étranger.
Elle a enregistré trois disques pédagogiques (‘’Escales’’, ‘’Rêverie’’, ‘’Ballade’’) et est directrice d’une collection consacrée à la flûte aux éditions Alfonce Production.

Le violoncelliste Frédéric Audibert a donné des concerts et des Master-classes dans les principaux pays européens ainsi qu’à Taïwan, au Canada, en Russie, au Congo, en Israël, en Polynésie, au Japon, en Grèce, en Malaisie…
Premier Prix du CNSM de Paris, il est nommé lauréat de la fondation Live Music Now par Yehudi Menuhin qui l’encourage à poursuivre une carrière de soliste. Il se produit dès lors dans les grands concertos du répertoire (Haydn, Dvořák, Saint-Saëns, Shostakovich, Lalo, Elgar, Honegger, Brahms, Beethoven, Bruch…), et sur instruments anciens dans les concertos de Vivaldi, Boccherini, Porpora, C.P.E. Bach, et L. Léo, notamment au Grand Théâtre à Naples.
Violoncelle solo de la ‘’Chambre Philharmonique-Emmanuel Krivine’’ et de l’orchestre international du Festival de Musique de Dresde, il s’est produit au Alt Oper Frankfurt, au Concertgebouw à Bruges, à la Salle Pleyel de Paris, au Semperoper de Dresde, au Istanbul Hall, au Beethovenhalle de Bonn, au Cadogan Hall à Londres, au Staatsoper de Münich, etc…
Frédéric Audibert a été élevé au titre de Chevalier dans l’Ordre du Mérite Culturel par le Prince Albert II de Monaco.
Il joue le violoncelle de Maud Tortelier, un Alessandro Gagliano de 1720.

Frédéric Audibert (©Jacques Lerognon)

Laurent Cabasso (© Damien Boisson-Berçu)

« Cabasso marche sur les pas de Kempff, Haskil, Nat, Schnabel, avec un instinct poétique, une liberté d’allure qui distinguent cet artiste dans une génération riche en talents de premier plan.
Alain Lompech (Le Monde)
La démarche artistique de Laurent Cabasso, privilégie une grande liberté d’expression mais aussi un profond respect du style et de l’esprit des oeuvres, donnant à son jeu la dimension sincère et authentique qui le caractérise.
Premier Prix de Piano et de Musique de Chambre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à l’âge de 18 ans, il fut l’élève d’Yvonne Loriod, Jean Hubeau, Ventsislav Yankoff et Christian Ivaldi. Dans le cadre du cycle de perfectionnement, il a également suivi les cours de Nikita Magaloff, György Se¬bok, György Sandor et Norbert Braïnin. Il se perfectionne ensuite auprès de la grande pédagogue et disciple d’Arthur Schnabel, Maria Curcio-Diamand.
Lauréat de grands concours internationaux (Prix Géza Anda de Zürich en 1982, Tokyo en 1983, finaliste du concours Clara Haskil à Vevey en 1987) il entame alors une importante carrière musicale. Laurent Cabasso est professeur de piano au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon. Il donne régulièrement des master-classes en France et à l’étranger.
Laurent Cabasso donne des récitals et concerts dans les grandes salles européennes (Théâtre des Champs-Élysées, salle Pleyel, Tonhalle, Concertgebouw d’Amsterdam, Victoria Hall, Festspielhaus de Salzburg…) et dans des festivals prestigieux tels la Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins, Besançon, Montpellier, en Amérique et en Asie… Il a été désigné par le Festival Chopin à Paris comme l’un des dix pianistes « parrains » de l’inté¬grale Chopin qui fut donnée à l’occasion du bi-centenaire du compositeur en 2010.
Sous la direction de chefs tels que Ch. Dutoit, F. Leitner, A. Jordan, T. Varga, S. Baudo, E. Krivine, M. Plasson, J.C. Casadesus, il se produit en soliste avec des orchestres comme l’Orchestre National de France, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Monte-Carlo, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre National de Lille.
Son dernier enregistrement consacré aux Variations Diabelli de Beethoven et à la Wanderer-Fantaisie de Schubert, paru en 2011 chez Naïve, est salué unanimement par la presse. Ses Variations Diabelli sont élues meilleure version lors d’une écoute à l’aveugle en juin 2015. Le disque est sélection¬né par France Musique, Classica et par Télérama (ffff) où Gilles Macassar écrit :
« Son enregistrement s’impose d’emblée avec une évidence si forte, une telle impression de « c’est ça », qu’on est certain de détenir une interprétation qui fera date. Une version de référence ?
Mieux : un engagement souverainement personnel, à la fois pleinement libre et scrupuleusement exact ! »
Artiste engagé, Laurent Cabasso s’attache aussi à faire découvrir la musique à ceux qui n’y ont pas un accès immédiat et n’hésite pas à mettre son talent au service de causes humanitaires.

Après des études musicales en France auprès de Roland Daugareil, poursuivies à la Royal Academy of Music de Londres, puis à la Yale Music School aux USA, Pierre Bensaid a mené une carrière internationale en musique de chambre avec le Trio Kempf, se produisant dans toute l’Europe, en Asie ainsi qu’aux USA. En tant que soliste, il joue avec l’Academy of  St Martin-in-the-fields, l’Orchestre de Chambre de la Communauté Européenne, et le London Mozart Players.

Ses enregistrements des trios de Beethoven, Tchaïkovsky et Shostakovich (pour le label  « BIS ») sont primés plusieurs fois par la presse internationale. Il joue parallèlement pendant 6 ans au sein de l’Orchestre Symphonique de Londres. De retour en France en 2004, il est nommé professeur au Conservatoire National de Région de Nice.

Il se produit régulièrement en musique de chambre dans divers festivals en France comme à l’étranger.  En 2013, Pierre Bensaid a été nommé Associé Honoraire de la Royal Academy of Music de Londres.

 

Pierre Bensaid

Patrick Lemonnier

Patrick Lemonnier débute l’alto au Conservatoire de Nantes, poursuit ses études au CNSM de Lyon, puis obtient un MASTER à la Juilliard School de New York.
Il a fait parti de l’ONPL à Nantes, de l’orchestre de Cannes-Provence-Alpes-Côte-d’Azur, a travaillé à l’Opéra de Paris, sous la direction de chefs prestigieux tels que Seiji Ozawa, Myung-Whun Chung, James Conlon…
Il a également œuvré au sein de l’Orchestre de Radio-France sous la direction de Marek Janowsky, Amin Jordan… et au Capitole de Toulouse sous la direction de Michel Plasson,Tugan Sokhiev…
Très attaché à la musique de chambre, il se produit dans divers festivals aux cotés de musiciens de renom tels que le Quatuor Enesco, le Quatuor Manfred…
Parallèlement, il enseigne l’alto comme professeur à Cannes, à Orléans, à Paris, à Toulon.
Il est actuellement en poste au CNR de Nice.

Guillermo Lefever débute ses études musicales au Conservatoire National de Région de Nice dans la classe de Charles Reneau et Roland Audibert. Il les poursuit au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe d’Yvan Chiffoleau où il obtient le Diplôme National d’Etudes Supérieures de Musique en 1991.
A l’issue de ses études, il se consacre à des activités de concertiste chambriste au sein du Trio Pouchberg, du Quatuor Leos, ainsi que de l’ensemble Kaleïdoscope avec lesquels il se produit dans de nombreux concerts et festivals en France et à l’étranger. Il se produit régulièrement en soliste avec orchestre (concertos de Haydn, Dvořák, Elgar…). Il est membre de l’ensemble Cello-Fan, constitué de violoncellistes issus de la Classe de Charles Reneau, ensemble qui participe à de nombreux festivals tels que « Les Heures Musicales de Biot », « Entrecasteaux », « Syrinx Concerts à Vence », « Festival de Citadelle de Villefranche-sur-Mer », etc…
En parallèle de ses activités d’artiste interprète, il se consacre très tôt à l’enseignement. II est titulaire du Diplôme Etat ainsi que du Certificat d’Aptitude de professeur de violoncelle, et enseigne depuis 2002 au CNRR de Nice.

Guillermo Lefever

Il y a 30 ans, Yoko Goroku a travaillé comme accompagnatrice à l’Académie Internationale d’Eté de Nice (AIEN) dans la classe de flûte d’Alain Marion (à l’époque Directeur de l’AIEN). Titulaire du Certificat d’Aptitude (C.A.), elle est professeur de piano au Conservatoire de Nice depuis 1997. Elle a été pianiste suppléant à l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo et a participé à de nombreux concerts symphoniques.
Née à Tokyo, après avoir étudié à Toho-Gakuen Université de Musique, Yoko Goroku se perfectionne en Europe où elle obtient des diplômes : d’abord au Conservatoire Royal de Bruxelles, ensuite à Londres avec Benjamin Kaplan et au CNSM de Paris dans la classe d’accompagnement au piano. Elle a bénéficié de l’enseignement de Jacques Rouvier, également de Vlado Perlemuter et d’Henri Dutilleux en master-classes.
Elle donne des concerts surtout dans le répertoire de musique de chambre. Elle a notamment joué avec Emmanuel Pahud et Pierre Amoyal.

Yoko Goroku

Partager sur les réseaux...